Alsace en automne: que faire dans la Vallée de la Bruche?

Cet automne, nous sommes partis pour un week-end détente en Alsace, plus précisément dans la Vallée de la Bruche, élue capitale française de la biodiversité en 2022. Si l’on connaît surtout l’Alsace en hiver durant la magie des marchés de Noël, nous avions envie de découvrir une autre facette de cette région française, de façon plus calme et plus authentique.

Et entre sa gastronomie, sa célèbre route des vins et ses vignes, ses paysages de moyenne montagne et son riche patrimoine historique, l’Alsace a beaucoup à offrir. Ainsi, partir en Alsace en automne nous a permis de découvrir la nature alsacienne pârée de couleurs chatoyantes. Loin des photos classiques des maisons à colombages, nous avons pris un bon bol d’air pur et fait de jolies rencontres.

Que visiter en Alsace en automne ? Que faire dans la Vallée de la Bruche ? Dans cet article, on vous partage nos idées d’activités, de visites et nos bonnes adresses pour un week-end de 3 jours en Alsace en Novembre.

Où se trouve la Vallée de la Bruche ?

L’Alsace est une région historique située dans l’Est de la France. Composée des départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, elle a aujourd’hui fusionné avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne pour former le Grand Est.

Pendant nos 3 jours en Alsace en automne, nous avons visité la Vallée de la Bruche, dans le département du Bas-Rhin, dont la ville principale est Schirmeck. A la frontière avec les Vosges, la vallée est située à 45min de Strasbourg. Nous avons ainsi découvert un territoire de moyenne montagne, des vallées verdoyantes et des massifs forestiers aux jolies couleurs automnales.

Comment se rendre dans la Vallée de la Bruche ?

Depuis Paris, vous êtes à 2h20 de Strasbourg en TGV.

Pour les Lorrains que nous sommes, l’Alsace est très rapidement accessible en voiture, 2h depuis la ville de Metz et 1h30 depuis Nancy.

La Vallée de la Bruche: destination sans voiture d’ici 2028 ?

La Vallée de la Bruche souhaite miser sur une itinérance plus douce, en construisant une véritable offre touristique autour des déplacements en train et en vélo. Et les paysages alsaciens s’y prêtent fort bien!

La Vallée de la Bruche: carte

Activités nature dans la Vallée de la Bruche :

Balade gourmande au Ban de la Roche:


Nous commençons notre week-end en Alsace en automne sous un beau soleil. Le temps est donc idéal pour une virée en plein air dans la Vallée de la Bruche. Et avec ses 450km de sentiers balisés, il y a de quoi faire. Ainsi, nous choisissons cette randonnée de 9km dans l’ancien comté du Ban de la roche.

Au départ du village de Waldersbach, et après une première montée en forêt, nous arrivons au Col de la Perheux. Ce joli plateau nous offre un panorama à 360° sur les paysages alsaciens. Ensuite, direction la vallée de la Chirgoutte, où tout est verdoyant sous le soleil. Nous traversons plusieurs petits villages et hameaux, bref, une belle balade aux paysages diversifiés.

9km – 300m de D+ – Environ 2h30 – Niveau intermédiaire

On vous conseille vivement d’utiliser le site internet Rando-bruche. Il propose plus de 82 randonnées et 30 circuits à vélo dans la Vallée de la Bruche. Vous pouvez faire des recherches en fonction de vos centres d’intérêt, télécharger des tracés, et toutes les informations sont indiquées (point de départ, parking, difficulté, gare la plus proche…)

La ferme auberge du Ban de la Roche :

Cette ferme auberge est idéalement située sur le chemin, dans le village de Bellefosse. Au menu, lasagnes maison pour Thibaut et gratin de pommes de terre au munster pour moi. Une cuisine simple, copieuse et excellente, bref, une pause bien méritée!

📍 Ferme auberge du Ban de la Roche, 66 Rue principale, 67130 Bellefosse

Les fermes auberges, une vraie tradition Alsacienne

Avec la création du Club Vosgien en 1872 visant à développer le tourisme pédestre, les fermiers de montagne, appelés les « mercaires » , vont prendre l’habitude, au fil des années, de recevoir les randonneurs en leur proposant des produits issus de leur ferme. Le concept de la ferme-auberge était né.

En quelques mots : simplicité et convivialité autour de produits du terroir et d’une cuisine (très) copieuse.

La ferme du Nouveau Chemin: notre coup de coeur

Si le film « L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux » fait partie de vos préférés, alors il faut absolument que vous visitiez la ferme de Nicolas. Et si vous ne connaissez pas ce film, regardez le, c’est un chef d’oeuvre. Mais je m’égare.

En pleine nature, dans la Clairière du Hang, Nicolas élève des chevaux Curly, une race de chevaux originaires des Etats-Unis. Il en existe seulement 6000 dans le monde, et 600 en Europe. Ils ont la particularité d’avoir le poil bouclé, d’être résistants au froid et, surtout, d’être hypoallergéniques.

Nicolas nous présente et nous parle avec passion de ses 2 étalons, ses juments et leurs poulains, curieux et très câlins. Il nous explique les bienfaits du lait de jument, un nectar lacté qu’il commercialise comme boisson et produits cosmétiques. Un échange captivant et un lien incroyable avec ses chevaux, ce fut un doux moment hors du temps.

Le lait de jument est le lait se rapprochant le plus du lait maternel par ses propriétés! Ses bienfaits sont nombreux, autant dans sa consommation que dans les produits cosmétiques. En effet, il agit comme un probiotique, est riche en fer, aide à renforcer le système immunitaire et à lutter contre les problèmes de peau.

📍 Ferme du Nouveau chemin, Nouveau Chemin, 67420 Bourg-Bruche

  • Informations pratiques: 10€ par adulte et 5€ par enfant, les mardis après-midi de mi-juillet à mi-septembre. Et ils font aussi chambres d’hôtes.
  • Vous pouvez réserver cette expérience directement via l’Office de Tourisme de la Vallée de la Bruche.


La clairière du Hang : randonnée à la roche des fées

Sur les bons conseils de Nicolas, nous sommes ensuite montés au sommet du Voyemont, à 793m d’altitude. Il est situé le long des crêtes, à cheval entre l’Alsace et la Lorraine. Couronné d’un belvédère appelé « la roche des fées », il offre un superbe panorama sur les monts vosgiens et la forêt, teintée de jaune et d’orange.

Le Champ du feu :

Passer trois jours en Alsace en automne, c’est aussi s’adapter à la météo. Pour notre dernière journée dans la Vallée de la Bruche, la pluie et le brouillard se sont invités, mais cela n’a rien enlevé à la beauté des paysages. Et pas de panique: il y a plein de choses à faire en Alsace quand il pleut.

Nous avons ainsi emprunté la route panoramique vers le Champ du feu, point culminant du département du Bas-Rhin avec ses 1099m. La route est magnifique, elle serpente au milieu de la forêt et offre de jolis points de vue sur la vallée en contrebas.

Manger à la ferme-auberge du Promont :

Située non loin de la route du Champ du feu et à proximité du GR531, la ferme-auberge du Promont propose un menu unique avec des produits de la ferme. Et on est en plein dans la gastronomie alsacienne: tarte à l’oignon en entrée, viande en sauce, pommes de terre à la crème et salade.

📍 Ferme auberge du Promont, 37 les Hauts Prés, 67420 Ranrupt

Week-end détente en Alsace : nos bonnes adresses

Une journée Spa à l’Hostellerie***** la Cheneaudière :

Lors de nos trois jours en Alsace en automne, nous avons eu la chance de passer une journée au Nature-Spa de l’Hostellerie***** la Cheneaudière. Pour nous, c’est un des plus beaux spas de France: 2500m2 répartis sur 3 étages, tournés vers le bien-être et la détente.

Vous pourrez profiter, entre autre, de deux piscines intérieures, d’un bassin extérieur chauffé, de plusieurs espaces de repos, d’un bain nordique, de plusieurs bains à remous et de 5 saunas et sanarium. Et la vue sur la nature, avec les jolies couleurs de l’Alsace en novembre ajoute un charme supplémentaire.

Pour tout vous dire, ce n’était pas la première fois que nous profitions d’une journée de détente à la Cheneaudière : nous y avons fêté nos un an d’amour avec Thibaut! On ne peut donc que vous conseiller cet établissement haut de gamme pour un week-end en amoureux en Alsace.

Le petit plus d’une journée spa à la Cheneaudière ? De 12h30 à 17h, vous avez accès à un déjeuner – buffet en libre service, dans une salle fraichement rénovée et ultra moderne. Entrées froides, quelques plats chauds, collation sucrée… Tout est excellent et la majorité des produits sont locaux.

📍 Hostellerie***** la Cheneaudière, 3 Rue du Vieux Moulin, 67420 Colroy-la-Roche

  • Tarifs : la journée Spa coûte 115€ par personne. Vous y avez accès de 10 à 19h, mais vous pouvez également réserver uniquement la matinée ou l’après-midi. Ce tarif inclus le déjeuner – buffet de 12h30 à 17h (hors boissons).
  • Si jamais vous décidez de casser votre tirelire pour réserver une nuit à l’hôtel, c’est par là.

Dormir dans une cabane chez Nutchel Cabins : notre coup de coeur

Qui n’a jamais rêvé d’une nuit insolite dans une cabane, au son du feu crépitant dans la cheminée? C’est possible dans le village forestier de Nutchel Cabins, logé au coeur d’une forêt dans la Vallée de la Bruche.

Séjourner chez Nutchel, c’est vivre un retour à l’essentiel. Ici, pas de wifi, pas de télé, on s’éclaire à la bougie ou avec des lampes à huile, on allume son propre feu pour se réchauffer et on apprend, le temps d’un week-end, à vivre avec moins, mais mieux. Mais surtout: on se reconnecte à la nature pour se déconnecter de notre routine.

On est tombé amoureux de notre cabane cosy, avec cette grande baie vitrée ouverte sur la nature alsacienne. On a adoré l’ambiance en automne, l’odeur du feu de bois, les guirlandes lumineuses, se plonger dans le bain nordique quand il fait froid dehors… Bon, si vous y allez en hiver, on vous conseille tout de même de vous habiller chaudement, et de prévoir des frontales!

📍 Nutchel – village forestier, 724 Route de Salm 67420 Plaine

  • Tarifs : de 230€ à 390€ pour deux nuits, selon la cabane choisie. Elle peuvent accueillir de 2 à 6 personnes. Réservation de minimum deux nuits.
  • Pour plus d’informations pratiques, direction leur site internet.

Et pour trouver d’autres idées de logements insolites proche de chez vous, vous pouvez utiliser le site Abracadaroom !

Que faire en Alsace quand il pleut ?

Profiter des spécialités culinaires Alsaciennes:

Que serait un week-end en Alsace en automne sans profiter des spécialités culinaires alsaciennes? Outre ses célèbres vignobles, la choucroute arrive bien évidemment en tête des plats typiques d’Alsace. Et ça tombe bien, elle coïncide parfaitement avec le climat vivifiant d’un mois de novembre.

Nous avons donc dégusté une choucroute garnie au restaurant Le Velleda, avec un verre de Gewurztraminer en apéritif. Les vins d’Alsace, une valeur sûre faites moi confiance. La choucroute était excellente et très copieuse, une bonne adresse que l’on vous recommande.

Les spécialités alsaciennes à goûter absolument :

– La Flammekueche, une tarte flambée à la pâte très fine, à base de crème fraiche, oignons et lardons
– Le Baeckeoffe, un plat réalisé avec plusieurs mélanges de viande
– Manger un bretzel
– Un morceau de Munster, un fromage assez fort
– Des spaetzle
, des pâtes typiques de la région

📍Hôtel restaurant Le Velleda, 4 Col du Donon, 67130 Grandfontaine


Visiter le Mémorial de l’Alsace – Moselle:

Nous ne pouvions pas découvrir l’Alsace sans accomplir notre devoir de mémoire avec la visite du Mémorial d’Alsace – Moselle. En effet, l’Alsace et la Moselle ont un passé historique et culturel très fort, lié notamment à la Seconde Guerre Mondiale. Tous les deux Mosellans, nos grands-parents ont subi cette triste période de l’histoire, ce devoir civique nous semblait donc incontournable.

Loin des musées « classiques », c’est une vraie scénographie dynamique et immersive de 3000m2, adaptée aux adultes et aux enfants. Nous avons trouvé les décors et les mises en scène très prenantes, de quoi en apprendre plus sur l’histoire de ces deux régions sans s’ennuyer.

Un peu d’histoire :

Entre 1871 et 1945, l’Alsace et la Moselle ont changé 4 fois de nationalité. En effet, durant la Seconde Guerre Mondiale, ce fut les seules parties du territoire français à être annexées à l’Allemagne, et donc au régime totalitaire nazi.

📍 Mémorial d’Alsace-Moselle, Allée du Souvenir Français, 67130 Schirmeck

  • Informations pratiques : le Mémorial est ouvert tous les jours de 9h30 à 18h. La visite coûte 11€ par personne.

Confitures du Climont à La Salcée:

Nous poursuivons notre séjour dans la Vallée de la Bruche par la visite des ateliers des confitures du Climont. Nous sommes accueillis par Perrine, la fille du fondateur de cette entreprise familiale. Il a d’ailleurs obtenu le titre de meilleur confiturier de France!

Et nous mettons tout de suite la main à la pâte, encadrés par Damien, afin de préparer de la confiture de myrtilles. Elles sont préparées dans de grands chaudrons en cuivre, avec uniquement des fruits et du sucre, sans gélifiants et sans conservateurs. Fraise, framboise, mirabelle, ou, plus original, tomate verte, il y en a pour tous les goûts. Ce savoir-faire et cette recette simple et authentique leur vaut le label d’Entreprise du Patrimoine Vivant.

Le saviez-vous ?

Au Moyen-Age, la confiture servait de… médicament! Nostradamus a même écrit un livre de recettes quant à la préparation des confitures en tant que remèdes. On n’est pas né à la bonne époque, je vous le dis.

📍Les confitures du Climont, 14 Rte du Climont à la Salcée, 67420 Ranrupt

  • Informations pratiques: visite gratuite selon les heures d’ouverture de la boutique, du mardi au samedi inclus, de 10h à 12h et de 14h à 18h.
  • Si vous souhaitez commander des confitures, voici leur boutique en ligne.

Le musée Jean Frédéric Oberlin :

Ce musée retrace la vie et l’oeuvre du pasteur alsacien Jean Frédéric Oberlin, connu notamment pour avoir créée les premières écoles maternelles, ou « poêles à tricoter ». Il confie l’éducation des jeunes enfants à des femmes, les « conductrices de la tendre enfance ». Ce sont les prémices du métier d’assistante maternelle, une avancée incroyable pour l’époque. Il y met en place une pédagogie ludique et interactive.

Le musée, situé au coeur de la Vallée de la Bruche, est ainsi à son image, puisque le visiteur est amené à participer, à dessiner, à écouter ou à lire.

📍 Musée Jean Frédéric Oberlin, 25 montée Oberlin, 67130 Waldersbach

  • Tarif de la visite : 6€ par personne
  • Pour consulter les horaires, rendez-vous sur leur site internet.

On espère que cet article vous aidera à visiter l’Alsace en automne. N’hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire. Cet article est le fruit d’une collaboration avec Alsace Destination Tourisme et l’Office de Tourisme de la Vallée de la Bruche. Merci à eux pour leur accueil. Nous restons libres du contenu proposé dans cet article.

Tous nos articles sur la région Grand Est sont disponibles sur cette page.

Cet article contient des liens d’affiliation. Le prix est le même pour vous, mais si vous achetez un produit via un lien de cet article, nous touchons une petite commission grâce à vous. Une façon comme une autre de soutenir notre travail, alors merci d’avance!

2 commentaires

Laisser un commentaire