Aurores boréales en Norvège: où et quand en voir, nos conseils photo

Au mois de février, nous avons fait un merveilleux voyage en Norvège en hiver afin d’observer les aurores boréales. La Norvège, ou Norge en norvégien, est le pays Scandinave le plus septentrional d’Europe du Nord. Cette destination polaire est aussi le théâtre de phénomènes naturels uniques en Europe.

Au coeur de la nature des pays nordiques, au dessus du cercle polaire arctique, nous avons ainsi pu admirer les « northern lights » danser dans le ciel. Assister à ce spectacle haut en couleurs et absolument magique, c’était un peu le rêve d’une vie et un voyage inoubliable.

Dans cet article, on vous explique où voir des aurores boréales, quelle est la meilleure période pour observer des aurores, mais on vous donne aussi tous nos conseils pour prendre en photo une aurore boréale.

Qu’est ce qu’une aurore boréale?

Une aurore boréale, ou aurore polaire, est un phénomène lumineux coloré qui se produit dans un ciel nocturne. Elles sont vertes le plus souvent, mais peuvent aussi se teinter de rose, de violet ou de bleu. Les aurores boréales se forment suite à la collision entre des particules chargées amenées par le vent solaire et les gaz qui se trouvent dans la haute atmosphère terrestre. Le soleil joue également un rôle dans cette collision: plus l’activité solaire est forte, plus les aurores seront puissantes.

Une aurore boréale en Finlande

OU VOIR DES AURORES BOREALES ?

Les aurores boréales s’observent uniquement au niveau des cercles polaires: au dessus du cercle polaire arctique dans l’hémisphère nord et en dessous du cercle polaire antarctique dans l’hémisphère sud. En effet, le champ magnétique de la Terre guide les particules responsables des aurores vers les pôles magnétiques terrestres.

En gros, plus vous allez vers le Grand nord, plus vous aurez de chance d’en voir. Du côté du Pôle Sud, on parle d’ailleurs d‘aurores australes.

Où voir des aurores boréales en Norvège ?

Elles restent un souvenir magique et inoubliable. Mais avant ça, il faut monter au dessus du cercle polaire arctique, à plus de 2600km de la France! Voici une petite sélection de nos plus beaux endroits où voir des aurores boréales en Norvège:

  • Dans les îles Lofoten : le panorama des montagnes et des fjords rendra vos photos d’aurores boréales encore plus incroyables. Vous profiterez d’une météo plus clémente grâce au Gulf Stream (environ 0/5°C en hiver). En revanche, il pleut souvent, donc c’est aussi une question de chance…
  • Dans les îles Vesteralen : on vous conseille ce spot en particulier si vous voyagez en Norvège en camping car.
  • En Norvège du Nord, vers la ville d’Alta : nous avons eu la chance d’assister à de puissantes aurores boréales lors de notre séjour à l’hôtel Flatmoen Natur, dans une de leurs cabines avec jacuzzi. C’est une des expériences à vivre absolument en Norvège en hiver.
  • Au Cap Nord, pour encore plus de symbolique
  • Sur l’île de Senja, lors de notre randonnée au Mont Segla (attention toutefois, soyez prudents si vous entreprenez de la faire de nuit)
  • Dans les Alpes de Lyngen, à côté de Tromso : pour être loin de toute pollution lumineuse, en plein coeur de la nature Norvégienne

Où voir des aurores en Europe ?

Plus généralement, dans quel pays voyager pour observer des aurores boréales ?

  • En Finlande : plus précisément en Laponie Finlandaise, c’est à dire au dessus de la ville de Rovaniemi.
  • En Suède : également en Laponie Suédoise, à partir de la ville de Jokkmokk
  • L’Islande : partout sur l’île

Quand les vents solaires sont très forts, il est possible d’en observer plus bas en Europe, comme dans le nord de l’Ecosse par exemple! Mais cela reste relativement rare.

Où voir des aurores polaires dans le monde ?

Dans le reste du monde, il est possible de voir des aurores polaires au nord de la Russie, au Canada (notamment dans le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest) et dans certains états des Etats-Unis, comme l’Alaska.

QUAND PEUT ON VOIR DES AURORES BOREALES ?

La meilleure saison pour observer les aurores boréales s’étend du mois de septembre au mois de mars. Mais en réalité, pour voir une aurore, il suffit… qu’il fasse nuit ! On peut donc tout à fait admirer une aurore dans les pays nordiques à partir de mi-août, quand la nuit commence à s’installer au dessus du cercle arctique.

D’après certains, les meilleurs mois pour voir des aurores seraient les mois de septembre et de mars, autour des équinoxes d’automne (vers le 22 septembre) et de printemps (vers le 20 mars), en raison de la position de la Terre et du soleil.

Après plusieurs voyages en Scandinavie, ce sont également ces mois que nous vous recommandons. Déjà, les températures seront plus clémentes qu’en hiver (au mois de février, nous attendions les aurores pendant plusieurs heures avec -17°C dehors…). Ensuite, vous aurez encore un bon taux d’ensoleillement pour également profiter de votre journée. En effet, à cette latitude, de mi-novembre à mi-février le soleil ne se lève plus. On parle de nuit polaire.

Si, comme nous, vous envisagez de partir en Norvège en hiver, n’oubliez pas de lire notre article sur notre équipement grand froid. Ca pourrait vous sauver la vie. Ok j’exagère (un peu).

En été, du mois de juin au mois d’aout, au dessus du cercle arctique, le soleil ne se couche plus! On appelle ce phénomène le soleil de minuit. On ne peut donc pas voir d’aurores en été, tout simplement car il ne fait jamais nuit.

COMMENT VOIR DES AURORES BOREALES ?

Vous savez maintenant où et quand partir pour observer les aurores boréales, mais ce n’est pas tout! D’autres conditions entrent en jeu pour avoir la chance d’admirer ce ballet dansant dans le ciel.

Consulter les prévisions via une application :

Pendant notre road trip en Norvège en hiver, nous utilisions l’application My Aurora Forecast (la télécharger sur l’Apple Store ou sur Google Play). Très utile, elle permet de connaître à l’avance l’indice Kp, c’est à dire l’indice utilisé pour déterminer la probabilité de voir des aurores. Il va de 0 à 9 : plus il est élevé, plus les chances de voir « les lumières du nord » sont fortes.

Avoir un ciel clair :

Avant de partir à la chasse aux « aurora borealis », de leur petit nom latin, il faut absolument avoir un ciel dégagé. En effet, les nuages masquent les aurores. Pour des conditions optimales, il faut donc un temps froid et sec. Durant notre voyage en Norvège, nous utilisions l’application météo Windy, plus fiable et plus précise.

Eviter la pollution lumineuse :

Eloignez vous au maximum de la lumière des villes. En effet, plus vous évitez la pollution lumineuse (voiture, éclairage public, éclairage des maisons…) plus le ciel sera sombre, et plus les aurores seront visibles. Vos photos seront également de meilleure qualité. On vous conseille donc de choisir un endroit en pleine nature.

Trouver un terrain dégagé :

Comme il faut avoir une bonne visibilité sur l’horizon et le ciel, le mieux est donc de choisir un endroit dégagé et orienté vers le Nord. Par exemple une plaine, un lac, un bord de mer, ou un point de vue en hauteur. Evitez les forêts, les arbres masquent le ciel.

Attention : les aurores boréales restent, au même titre que la météo, un phénomène naturel. Elles ne sont donc jamais garanties d’avance, même si toutes les conditions sont réunies. Mais c’est ce qui fait aussi leur charme, l’attente et l’espoir de pouvoir vivre ce moment féerique.

COMMENT PHOTOGRAPHIER LES AURORES BOREALES?

La photo d’aurores boréales est, pour moi, une des plus difficiles. Il fait nuit donc on ne voit rien, il fait très froid (bidouiller les boutons de l’appareil avec des gants, un vrai bonheur vraiment) , il faut sans cesser changer ses réglages en fonction de l’intensité des aurores.. Bref, la photographie de nuit est déjà compliquée, mais là, c’est un vrai challenge!

Voici donc quelques conseils pour réussir ses photos d’aurores boréales :

Notre matériel photo pour photographier les aurores:

Outre le matériel photo, voyager dans une destination polaire en hiver rime avec un équipement grand froid. Lors d’une excursion à la chasse aux aurores, vous allez surement rester plusieurs heures dehors, statique, avec des températures négatives. Dans cet article on vous liste l’ensemble de nos vêtements techniques pour une destination grand froid, indispensable à ces latitudes.

Dans notre sac photo :

  • Notre appareil photo : on shoote avec un Canon R6. Pour une meilleure gestion de la lumière, on vous conseille de choisir un capteur plein format.
  • Notre trépied : indispensable pour éviter le flou de bougé et avoir une photo nette lors d’une pose longue
  • Un objectif photo grand angle : nous avons le 15-35mm f/2,8mm de chez Canon. Si vous n’avez pas de grand angle, optez pour un 24-70mm, plus classique. Il faut simplement un objectif avec la plus grande ouverture possible (f/1,4 à 2,8 idéalement)
  • Plusieurs batteries : elles s’usent beaucoup plus rapidement avec le froid
  • Une télécommande ou une application de contrôle à distance : pour pouvoir déclencher son appareil photo en gardant les mains dans ses poches
  • Des chaufferettes : pour réchauffer ses mains lors d’une nuit dehors par grand froid, un vrai confort
  • Une lampe frontale : pour y voir clair quand vous modifiez vos réglages

Prendre en photo les aurores boréales avec un appareil photo :

Pas de panique, je ne vais pas vous faire un cours théorique super pointu sur la photographie. Je vais simplement vous donner les bases, selon moi, pour réussir vos photos d’aurores boréales.

Nos conseils de base pour photographier une aurore:

  • Repérez votre emplacement tant qu’il fait jour : vous aurez ainsi le temps de soigner votre cadrage sans vous précipiter
  • Entrainez vous à la photo de nuit avant de partir, vous manipulerez ainsi plus rapidement votre appareil et les différents réglages vous seront déjà familiers
  • N’utilisez pas le flash
  • Réglez la mise au point sur « manuelle » : celle ci se règle sur l’objectif et doit être juste avant l’infini. Je vous conseille de faire plusieurs essais de mise au point avant d’apercevoir des aurores. Zoomez sur votre photo et vérifiez si le paysage est net.
  • Mettez un retardateur de 2s pour éviter le flou de bougé au moment de déclencher la photo
  • Passez en mode manuel : vous allez avoir besoin de modifier chaque paramètre indépendamment
  • Ne photographiez pas l’aurore toute seule : insérez un premier plan à votre photo (les montagnes, un arbre, les fjords…). La composition sera plus jolie et un plan fixe vous aidera à faire votre mise au point

Les réglages :

L’ouverture :

L’ouverture doit être la plus grande possible pour apporter le maximum de lumière. Idéalement, elle est comprise entre f/1,8 et f/2,8. En effet, plus le chiffre f/ est petit, plus l’ouverture est grande, plus la photo est claire. Ce n’est pas logique, je sais, mais c’est comme ça.

La vitesse d’obturation ou temps de pose :

Là ça se complique un peu, courage. La vitesse d’obturation, c’est le temps pendant lequel votre appareil photo va prendre la photo. Rapide résumé :
Vitesse rapide (1/500sec par exemple) = sujet en mouvement net (voitures, course de vélo…) = moins de lumière
Pose longue (10sec par exemple) = photo de nuit, cascade avec un effet filé = plus de lumière

Votre temps de pose pour prendre en photo une aurore va donc dépendre de sa puissance et de sa forme :
– aurore faible et immobile = pose d’environ 10sec = photo plus claire et de meilleure qualité
– d’intensité moyenne, légèrement en mouvement = entre 8 et 5sec
– aurores puissantes et « dansantes » = entre 3 et 1sec = permet de figer le mouvement de l’aurore, mais photo plus sombre

Les ISO :

Les ISO correspondent à la lumière. Plus ils sont élevés, plus la photo sera lumineuse. En revanche, des ISO trop haut vont dégrader la qualité de votre photo, on appelle ça du bruit. Il faut donc trouver le juste milieu entre lumière et qualité.

Idéalement, j’essaie de ne pas pousser les ISO au dessus de 3200. Pour une aurore d’intensité moyenne, je vous conseille de régler les ISO entre 1600 et 2500.

Photographier les aurores boréales avec un smartphone :

Si vous ne souhaitez pas investir dans du matériel photo (on vous comprend, ça coûte très cher) , sachez qu’il est possible de photographier une aurore boréale avec un smartphone. En revanche, la qualité ne sera pas aussi bonne qu’avec un appareil photo, et ce sera possible seulement si l’aurore est assez forte et si vous avez un smartphone récent.

Comment photographier une aurore boréale avec un iPhone ?

  • Utilisez un trépied : si vous la prenez à main levée, votre photo sera floue
  • Utilisez le retardateur pour éviter les tremblements
  • Apportez une batterie externe pour pouvoir recharger votre smartphone, avec le froid la batterie va s’user plus vite
  • Utilisez le mode nuit avec un temps de pose de 10sec
  • N’utilisez pas le flash
  • Conseil pratique : achetez des gants tactiles pour pouvoir changer vos réglages sans exposer vos mains au froid

On espère que cet article vous aidera à photographier ce light show absolument incroyable afin d’en garder des souvenirs mémorables. Et si vous planifiez un voyage en Norvège, tous nos articles sont disponibles sur cette page.

Laisser un commentaire