Norvège en hiver: comment s’habiller par grand froid ?

Au mois de février, nous sommes partis voyager dans les pays nordiques en hiver pendant un mois. Au coeur de la nature en Laponie, nous avons découvert une destination polaire absolument incroyable, mais avec des conditions climatiques extrêmes : températures glaciales, neige, vents violents… Nous avons donc dû nous équiper avec des vêtements grand froid.

Système des trois couches, sous couche thermique, Gore Tex, doublure polaire… Tout cela vous semble compliqué ? Aucun souci! Dans cet article, on vous donne nos conseils et notre équipement grand froid pour voyager dans une destination polaire !

Comment s’habiller en Norvège en hiver ? Quelle marque de vêtements grand froid choisir ? Comment s’habiller pour une destination grand froid ?

Le climat en Norvège en hiver : petit récap

Quelles températures en Norvège en hiver ?

Globalement, l’hiver en Norvège s’installe doucement à partir de fin octobre et peut durer jusqu’au mois d’avril/mai. Les mi-saisons (le printemps et l’automne) sont très courtes dans ce pays nordique. En réalité, ce pays scandinave est tellement grand, avec ses 2500km de côtes, qu’il y a une grande variation de climat selon ses régions.

Grâce à l’influence du Gulf Stream, les hivers sont plutôt doux le long du littoral norvégien. Ainsi, lors de notre itinéraire dans les îles Lofoten en hiver, nous avions entre 0 et 8 degrés, températures plus qu’acceptables à cette latitude! Par contre, il pleut beaucoup, avec une météo très changeante et des vents violents.

En revanche, à l’intérieur des terres, dans les montagnes à l’Est de la Norvège, et en Laponieles hivers sont rudes avec un climat subarctique allant jusqu’à -20/-30 degrés, et beaucoup de neige. Etendues de neige immaculées, sapins enneigés, ciel d’hiver rosé : le paysage de Laponie par excellence !

Qu’est ce que le Gulf Stream ?

Le Gulf stream est un courant marin océanique chaud, circulant du Mexique vers les hautes latitudes d’Europe. Il va ainsi venir réchauffer l’ensemble du littoral de Scandinavie, même en hiver.

La nuit polaire en Norvège :

Les nuits d’hiver sont longues en Norvège. Elles sont appelées les nuits polaires.

En effet, au dessus du cercle arctique, de mi-novembre à fin janvier, le soleil ne se lève plus du tout. Il ne fait pas totalement nuit toute la journée. Au coeur de l’hiver, de 10h à 13h environ, vous profiterez d’une légère luminosité, comme au coucher du soleil. C’est un peu déroutant mais on a aimé l’ambiance « viking » du pays à cette époque.

Si c’est un phénomène que vous craignez, on vous conseille de partir en Norvège en septembre ou en octobre, avant le passage à l’heure d’hiver. De ce fait, vous aurez un ensoleillement d’au moins 5/6h par jour.

La Norvège en novembre: il est 14h sur cette photo, le soleil se couche

Les aurores boréales:

C’est souvent l’objectif premier d’un road trip en Norvège en hiver: observer et photographier des aurores polaires. Les aurores boréales, ou « northern lights » s’observent au dessus du cercle polaire, c’est à dire en Laponie Suédoise, en Laponie Finlandaise, dans les îles Lofoten ou en Norvège du Nord.

Admirer les aurores boréales demande non seulement de la patience, mais surtout d’affronter pendant de longues heures des températures négatives en restant statique. Nous arrivons donc au coeur du sujet de cet article : comment s’habiller en Norvège en hiver ?

Grand froid : le système des trois couches

Avant de rentrer dans le détail de notre équipement efficace par grand froid, une piqure de rappel s’impose sur le système des trois couches par grand froid, plus communément appelé « la technique de l’oignon ». Et je vous assure, elle a été plus que validée pendant notre voyage dans une destination arctique en hiver.

On se trompe souvent sur l’efficacité d’un équipement pour températures polaires : ce ne sont pas les vêtements qui vont réchauffer notre corps, mais notre corps qui va réchauffer les vêtements grâce à une bonne circulation de l’air entre les couches. Je vous rappelle que notre température corporelle est de 37°C, nos vêtements techniques sont donc là pour l’aider à faire son travail correctement.

Une première couche respirante et confortable :

Cette couche de base va être près du corps et va servir à réguler votre température corporelle en évacuant l’humidité de votre transpiration vers les couches extérieures. L’objectif de ce sous vêtement thermique va donc être de maintenir votre corps au sec afin d’éviter l’hypothermie en cas de grand froid.

Pour cela, cette première couche doit impérativement être:

  • en laine de mérinos: très chaude, respirante et limitant les odeurs. On la favorisera lors d’efforts peu intenses, quand le corps reste inactif, pour une chasse aux aurores boréales par exemple.
  • en fibres synthétiques: polyester par exemple. C’est une matière qui sèche très rapidement, on l’utilisera donc pendant un effort physique afin de rester au sec même en transpirant (randonnée, ski, raquettes …)

On évite le coton absolument! Il absorbe l’humidité.

Une deuxième couche isolante :

La deuxième couche, ou couche intermédiaire, doit être isolante pour emprisonner la chaleur de votre corps et donc vous réchauffer. Plus la capacité du vêtement à garder de l’air chaud dans les fibres est importante, plus votre vêtement technique conservera votre chaleur corporelle.

Cette couche isolante est à adapter à votre activité physique et à la température extérieure:

  • activité sportive ou climat modéré : une polaire légère et respirante, ne pas hésiter à l’enlever si vous avez trop chaud
  • activité sportive faible ou climat froid : une polaire plus épaisse ou une doudoune fine en matière synthétique
  • pas d’activité physique ou des températures glaciales : une polaire en laine de mérinos ou en duvet d’oie, très chaud.

La troisième couche pour se protéger des éléments:

La troisième couche, ou couche extérieure, va vous protéger des intempéries comme la pluie, la neige ou le vent. Elle doit donc être imperméable, Gore Tex idéalement, et coupe vent tout en étant respirante et chaude.

Pour un voyage en Laponie ou dans des conditions climatiques extrêmes, on choisira une doudoune ou une longue parka imperméable, chaude et respirante, de préférence avec une capuche et des aérations.

Destination polaire: notre équipement grand froid

Nous sommes partis en Norvège en hiver durant les mois de février et mars. La température extérieure était entre 0°C et -20°C, avec des journées de neige et de grand vent. Nous n’avons jamais eu froid avec cet équipement, hormis peut être au bout de plusieurs heures immobiles à regarder les aurores. Cependant, n’oubliez pas que le ressenti au froid reste propre à chacun !

Première couche : les « base layers » de chez Odlo

Odlo fait partie des marques de référence en matière de sous couche thermique. La marque Icebreaker est également très bien. En revanche, cela a un certain coût…

Nous sommes partis avec 3 ensembles (teeshirt manches longues + caleçon) chacun. Nous avions :

  • 2 ensembles en laine de mérinos, catégorie X-WARM : confortable de -10 à -30°C, idéal pour les soirées statiques à observer les aurores boréales par exemple
  • 1 ensemble en matière synthétique catégorie WARM : efficace de 15 à -10°C, idéal pour les randonnées ou les journées moins froides

Pour les plus petits budgets, nous vous conseillons les sous vêtements thermiques de chez Décathlon. Lors de notre premier voyage en Laponie, je portais ce base-layer en laine de mérinos en haut et ce collant de ski en bas, très efficaces jusqu’à -10°C. Ils existent également pour homme, par ici.

Deuxième couche: polaires & pantalon de ski

Nos polaires :

Pour les polaires, je me suis équipée chez Décathlon pour un rapport qualité / prix très satisfisant :

  • 2 polaires très chaudes : Elles me suivent depuis notre tour d’Europe de 2020 et si je devais amener un seul vêtement chaud pour une destination arctique, ce serait celle ci. Elle tient très chaud, donc je la porte soit quand je suis statique, soit en cas de températures glaciales. Elle est très confortable, la matière est douce et surtout elle a une capuche qui me permettait d’avoir une couche supplémentaire sur la tête.
  • 1 polaire hybride : elle tient moins chaud mais protège quand même efficacement, donc elle est idéale pour les randonnées par temps froid, car plus respirante et coupe vent.

De son côté, Thibaut n’est pas quelqu’un de frileux. Je dirais même qu’il a tout le temps chaud. Il a donc choisi une polaire Columbia, avec un duvet synthétique pour avoir chaud mais surtout des propriétés déperlantes et respirantes.

Nos pantalons de ski Columbia :

Nous avons cherché longtemps le pantalon idéal pour l’hiver. Nous hésitions entre un pantalon de randonnée doublé en polaire ou un vrai pantalon de ski. Il fallait qu’il soit confortable et pas trop lourd pour les longues randonnées, chaud et surtout déperlant.

  • Pour Laura : j’ai choisi un pantalon de ski imperméable modèle BackSlope. Il me semblait être le meilleur pour allier isolation thermique et imperméabilité. Et j’ai bien fait : pendant nos excursions polaires en Laponie, je m’enfonçais parfois jusqu’aux genoux… Et j’ai toujours été au sec !
  • Pour Thibaut : il a choisi un pantalon de ski modèle Powder Keg car il voulait miser plus sur l’étanchéité. Il a également une doublure isolante.

Troisième couche: nos doudounes Columbia

Si la parka longue est souvent recommandée car elle tient plus chaud, nous avons eu peur que cela ne soit pas pratique pour randonner en Norvège en hiver. Nous avons donc choisi tous les deux le même modèle chez Columbia, une doudoune de ski avec un indice d’isolation en duvet très haut, déperlante et avec capuche. Et je n’ai jamais eu froid, même dans les conditions extrêmes.

Pour les budgets plus modestes, on vous conseille également cette doudoune chaude de ski de chez Décathlon. Elle est efficace jusqu’à -18°C si vous êtes en mouvement, mais seulement -5°C en statique. Elle est donc plutôt adaptée aux sports d’hiver et pas si vous partez uniquement pour la chasse aux aurores boréales.


Les extrémités: chaussettes, gants et bonnet

Protéger les extrémités du corps n’est pas à négliger avec des températures polaires. C’est de là que viennent souvent les déperditions de chaleur.

Les mains :

Dans les pays arctiques en hiver, vos mains doivent TOUJOURS être protégées du froid afin d’éviter les engelures.
Nous portions:

  • une paire de sous gants en soie, mais on les a trouvés vite humides donc on vous conseille plutôt de choisir des sous gants en laine de mérinos. Dans tous les cas, les sous gants sont très pratiques quand vous prenez des photos car ils vous permettent d’enlever vos moufles mais d’avoir toujours vos doigts à l’abri du froid.
  • par dessus, des gants de ski ou des moufles imperméables achetés chez Columbia.

La tête :

J’ai choisi un bonnet en laine de mérinos de la marque Super Yellow, une marque conseillée sur plusieurs sites. Et pour les journées plus douces, j’avais également mon bonnet Carhaart, l’incontournable.

Quand les températures étaient glaciales et les conditions météorologiques extrêmes, je rajoutais une cagoule fine Décathlon en dessous du bonnet pour me protéger du vent. En ne laissant dépasser que les yeux, je sentais une réelle différence.

Meilleure combinaison quand il faisait -20°C avec du vent : cagoule + bonnet + capuche de ma polaire + capuche de la doudoune

Les pieds :

Nous avions plusieurs paires de chaussettes chaudes de randonnée achetées chez Décathlon. Vous pouvez également ajouter une sous paire fine en soie. Dans tous les cas, évitez les chaussettes en coton qui absorbent l’humidité et refroidiront vos pieds.

J’ai également eu un coup de coeur pour le confort et la chaleur des chaussettes en laine de la marque Heat Holders. C’est simple, je ne les ai pas quittées pendant deux mois quand nous étions dans le van.

En résumé, comment s’habiller en Norvège en hiver dans des conditions polaires :

  • Sous couche thermique en laine de mérinos en haut
  • Une polaire chaude
  • Une doudoune
  • Caleçon thermique en laine de mérinos en bas
  • Pantalon de ski
  • Sous gants en laine de mérinos
  • Gants de ski / moufles
  • Sous chaussettes en soie
  • Chaussettes de ski
  • Bonnet en laine de mérinos +/- cagoule
  • Des boots de ski étanches

Temps total pour s’habiller le matin : 2h et 18min.

C’est bon, vous êtes équipés pour voyager dans une destination grand froid ? N’oubliez pas de lire notre article sur le voyage en van l’hiver, car lui aussi il faut penser à le préparer !

On espère que cet article vous aidera à y voir plus clair quant à comment s’habiller par grand froid. Nos suggestions de vêtements techniques découlent de notre propre expérience et de nos recherches, n’hésitez pas à nous conseiller d’autres marques en commentaire.

Cet article contient des liens d’affiliation. Le prix est le même pour vous, mais si vous achetez un produit via un lien de cet article, nous touchons une petite commission grâce à vous. Une façon comme une autre de soutenir notre travail, alors merci d’avance!

Tous nos articles sur la Scandinavie sont disponibles sur cette page.

11 commentaires

  1. Hello ! Merci pour cet article ! On part en Norvège fin janvier, pour ce qui est des boots de ski vous randonniez avec ? Ou vous préconisez une paire de chaussures de rando en plus ?
    Merci ☺️

    • Hello,

      On avait une paire de boots de ski pour les petites balades et sorties, sinon on avait une paire de chaussures de randonnée étanches et fourrées pour les vraies randos 🙂

      • Bonjour,

        Merci beaucoup pour votre article. Je suis en train de préparer notre voyage en Finlande et en Norvège. J’ai juste quelques questions au niveau matériel. J’hésite à acheter une hardshell pour mettre au dessus de la doudoune. Vous n’en parlez pas dans l’article. Vôtre soudoune était suffisante pour vous isoler du froid ?

        Belle journée

  2. Merci beaucoup pour cet article! Est ce que tu aurais le référence de votre doudoune Columbia ? Merci d’avance. Belle journée

  3. Bonjour
    Je pars en Islande du Nord dans un mois.
    Avez vous la référence de la doudoune Columbia svp
    Merci pour tous vos conseils !!!

  4. Bonjour et un grand merci pour vos articles! Cela fait rêver… Nous partons 1 semaine en Norvège au Nord de Tromso début mars et j’aurais aimé savoir ce que vous conseilleriez comme boots après-ski pour faire des randonnées raquettes et à pied?
    Merci beaucoup !

Laisser un commentaire