Voyager en van l’hiver: préparation et conseils pratiques

Voyager en van l’hiver a de nombreux avantages : paysages enneigés, aurores boréales dans les pays nordiques, prix plus bas dans le secteur du tourisme, moins de touristes … Voyager en van pendant la saison hivernale a de quoi séduire, à condition d’être prêt à affronter les basses températures!

Dans cet article, nous allons te donner plein de conseils pratiques pour voyager en van en hiver en étant correctement préparé ! Vérifications du fourgon à effectuer avant le départ, conseils de survie si tu n’as pas de chauffage fixe, équipement indispensable pour te protéger du froid…

Après deux voyages au dessus du cercle polaire, en Norvège, Suède et Finlande, on te partage notre expérience du voyage en van en hiver.

On te conseille aussi de lire notre article sur notre équipement grand froid et nos meilleurs vêtements techniques.

Préparation du véhicule avant le voyage :

C’est probablement la partie la plus importante! En effet, le froid peut engendrer pas mal de pannes sur votre véhicule: panne de batterie, surchauffe de votre moteur… En plus de vous coûter plus ou moins cher, vous n’avez pas envie de vous retrouver sans maison au fin fond de la Laponie. Il est donc nécessaire de préparer votre fourgon avant de voyager en van l’hiver afin d’éviter ce genre de désagrément.


Vous équiper de pneus neige et de chaînes :

On préfère peser nos mots : nous n’aurions JAMAIS pu voyager en van l’hiver dans les pays nordiques sans pneus neige. De plus, ils sont obligatoires dans plusieurs pays d’Europe une fois arrivée la saison hivernale. Vous trouverez les dates par pays sur ce site.

Attention pour les chaînes : pneus de différentes tailles = chaines de différentes tailles, veillez à choisir les bonnes !
Si vous envisagez de partir admirer les aurores boréales en Norvège/Suède/Finlande, sachez que les pneus cloutés sont autorisés.

Comment voyager en van l’hiver sans chauffage ?

ATTENTION POUR LE CHAUFFAGE AU GAZ : il est impératif de vérifier vos bouteilles de gaz et de partir avec du propane. Il est beaucoup plus résistant au froid (jusqu’à -40°C) que le butane qui gèle en dessous de 0°C.

Si, comme nous, vous décidez de vous la jouer aventuriers de l’extrême et de partir sans chauffage fixe, voilà plusieurs solutions pour vous aider :

Acheter un petit chauffage d’appoint qui fonctionne avec des cartouches de gaz. Nous avions acheté le notre en Suède dans un magasin « Jula » pour 50 euros environ. Prévoyez plusieurs cartouches, elles s’usent très vite. En général, nous l’allumions 15min le matin avant de nous lever et il nous permettait de gagner environ 5°C.

ATTENTION : un chauffage de ce style peut être dangereux. Il ne s’utilise pas en continu et SURTOUT PAS LA NUIT. Veillez toujours à avoir un renouvellement d’air quand il est allumé. En effet, la combustion du gaz brûle l’oxygène à l’intérieur de l’habitacle.

Notre chauffage d’appoint Kayoba Outdoor

Acheter un radiateur électrique dont vous pourrez vous servir en vous branchant au 220V dans les campings. Certes, cela entend de payer un camping, mais si le froid devient difficilement supportable vous serez heureux d’avoir une solution de repli.

Acheter des isolants thermiques intérieurs à placer sur le pare brise et les fenêtres. Ils vous protègeront un peu du froid en l’empêchant de rentrer. Nous avons testé cette solution lors de notre voyage dans les pays Scandinaves au mois de février, et nous avons vu une réelle différence !

  • Conseils pour économiser : Ce type d’isolant coûte assez cher si vous les prenez sur mesure. Si vous le pouvez, on vous conseille de les acheter en rouleau et de faire les découpes et la couture vous même.

Mettre des tapis au sol : pour éviter au froid de remonter et pour garder les pieds au chaud ! Une solution que nous avons également validée cette année lors de notre road trip en Laponie en février.

Vérifier les liquides de votre véhicule :

Lors de notre tour d’Europe, voyager en van l’hiver n’était, à la base, pas prévu. Nous avons donc pris la direction de la Laponie sans aucune préparation. Après plusieurs nuits à -15°C, notre Renault trafic a commencé à avoir quelques problèmes techniques. Dont une surchauffe moteur nous forçant à nous arrêter en catastrophe en plein milieu de l’autoroute…

Pour éviter ce genre de panne, on vous conseille de :

  • remplacer votre liquide lave glace par du lave glace hiver. Certains vont jusqu’à -30°C et aident également au dégivrage de votre pare brise. Pensez également à emporter un grattoir !
  • remplacer votre liquide de refroidissement par un liquide conçu pour résister au froid.
  • vérifiez si votre huile moteur est adaptée aux températures négatives

Faire le point sur votre circuit électrique:

Qui dit hiver dit aussi temps d’ensoleillement beaucoup plus court (voir inexistant au dessus du cercle polaire) et donc des panneaux solaires moins performants, voir inutiles. Malheureusement, à moins de rouler le plus au Sud possible pour passer l’hiver au soleil, on ne peut pas y faire grand chose !

On vous donne quand même deux petits conseils issus de notre expérience :

  • testez votre batterie moteur : plus il fait froid, plus votre batterie est susceptible de perdre en intensité. C’est d’autant plus valable avec une vieille batterie. S’il est temps de changer la votre, un conseil : faites le avant le voyage car elle ne résistera pas au froid.
  • installez un coupleur séparateur : c’est un complément aux panneaux solaires qui vous permet de recharger votre batterie auxiliaire directement grâce au moteur de votre véhicule. Vous roulez = vous rechargez votre batterie auxiliaire.
    • De notre expérience, c’est UN INDISPENSABLE si vous souhaitez être autonomes en électricité dans les pays Nordiques. En effet, à partir d’octobre, les nuits rallongent jusqu’à ce que le soleil ne se lève même plus ! Vous aurez donc beau avoir le meilleur panneau solaire du monde, s’il fait nuit … Il fait nuit. Le fait de recharger votre batterie en roulant pourra alors vous sauver la mise !
  • pendant votre voyage, pensez à déneiger / dégivrer vos panneaux solaires afin qu’ils soient le plus efficace possible.

La vie quotidienne en van en hiver :

Votre véhicule est fin prêt, vous voilà lancés pour voyager en van l’hiver ! Il s’agit maintenant de profiter de votre road trip malgré les températures négatives. Lors de notre séjour en Norvège et Suède, d’Octobre à Décembre, elles oscillaient entre -15°C et +10°C. Le soleil se levait vers 10h et se couchait à 13h.

Dans notre ancien van, nous n’avions ni chauffage, ni eau chaude, ni douche, ni toilettes. Il y a eu des moments compliqués. Mais forts de cette expérience, nous avons pu développer plein d’astuces à appliquer au quotidien.

A l’arrivée sur un spot : adoptez la même routine

  1. Garez vous en orientant vos fenêtres vers le Sud afin de récupérer un maximum de luminosité et de chaleur. Si vous n’avez pas de chauffage, le moindre rayon de soleil sera votre ami.
  2. Ne serrez surtout pas le frein à main ! Avec le gel, vos freins resteront bloqués… Enclenchez plutôt une vitesse à l’arrêt et le tour est joué.
  3. Pensez à décoller vos essuies glaces du pare brise afin d’éviter qu’ils gèlent et restent collés à la vitre.

Avant d’aller vous coucher :

  • Mettez une gourde / une bouteille d’eau de côté : à glisser dans vos vêtements ou même dans votre lit. Ainsi, si vos bidons d’eau / votre cuve d’eau gèlent durant la nuit, vous aurez une solution de secours pour boire, faire votre café ou vous brosser les dents par exemple.
  • Mettez vos vêtements pour le lendemain au fond du lit : ou au fond de votre sac de couchage. Fini la culotte gelée à enfiler au réveil, à vous les vêtements bien chauds ! Cette technique a réellement amélioré notre humeur du matin.
  • Protégez vos appareils électroniques : emballez les dans un pull ou une serviette par exemple. En Laponie, une nuit, j’ai oublié mon appareil photo sur le siège conducteur et les cristaux de l’écran ont gelé, créant une grosse fissure en plein milieu…
    • Attention également à vos batteries, elles se déchargeront beaucoup plus vite avec le froid ! Lors de vos sorties, pour les drones/appareils photo, gardez la batterie au chaud dans vos poches et installez la au dernier moment.
  • Protégez vos circuits d’eau : dans notre ancien van nous avions plusieurs bidons d’eau de 20L, pour l’eau potable et les eaux sales. Tous les soirs, nous recouvrions les bidons avec nos serviettes de toilette ou des vêtements chauds. Nous protégions également le robinet de la cuisine et les tuyaux d’évacuation.
    • Si votre van dispose d’un chauffage, laissez ouverts les placards dans lesquels vos tuyaux passent. De ce fait, la chaleur ambiante les empêchera de geler.
  • Installez vos isolants thermiques sur les fenêtres

Une journée en van l’hiver :

  • Cuisinez chaud : c’est le meilleur moyen de réchauffer votre intérieur! D’autre part, plus il fait froid, plus vous brûlez des calories, plus vous devez manger pour compenser cette perte d’énergie. C’est sans doute la meilleure partie du voyage : vous avez carte blanche pour manger gras !
  • Servez vous de la ventilation : quand vous roulez, mettez le chauffage avec la soufflerie au maximum et profitez en pour faire sécher le plus d’affaires possible ! Ca nous a dépannés plusieurs fois, surtout pour les chaussettes !
  • Les douches : généralement, nous faisions notre toilette après le diner pour profiter de la chaleur post-cuisine. Si, comme nous, vous n’avez ni douche ni eau chaude :
    • faîtes chauffer de l’eau à la casserole et utilisez une douche solaire pour le camping, élue meilleure investissement de notre voyage pour se laver sans aller dans les campings.
    • vous pouvez prendre une douche chaude dans les campings sans forcément y rester pour la nuit. Vers Kiruna, en Laponie Suédoise, nous avions payé environ 7euros pour 2 douches chaudes illimitées.
  • Pensez tout de même à aérer pour évacuer l’humidité

Notre matériel:

Pour parfaire cet article, voici une liste de l’équipement indispensable à avoir pour voyager en van l’hiver selon nous :

  • Deux sacs de couchage : on a choisi ce sac de couchage confortable jusqu’à -5 degrés. Nous n’avons jamais eu froid la nuit malgré des réveils avec -7°C à l’intérieur. J’ai envie de vous dire que sans eux, les nuits auraient été très compliquées…
    • CONSEIL : pour plus d’efficacité, il faut dormir nu ou en sous vêtement dans son sac ! Technique testée et approuvée.
  • Un décapeur thermique : pour faire simple, cet outil ressemble à un gros sèche cheveux qui souffle de l’air très très chaud. Il va vous servir à dégeler vos tuyaux et vos cuves d’eau. Pendant notre voyage en Laponie au mois de février, nos tuyaux étaient gelés presque tous les matins, il nous a donc permis de gagner énormément de temps puisque tout était dégelé en 20/30min environ.
  • Une bouillotte : pour réchauffer le lit avant d’aller vous coucher
  • Des chaufferettes pour vous réchauffer les mains lors de la chasse aux aurores boréales ou pour les longues randonnées quand il fait froid. Un confort supplémentaire à ne pas négliger, faîtes moi confiance.
  • Des plaids : pour vous réchauffer quand vous êtes à l’intérieur
  • Une bassine étanche : pour y mettre vos affaires mouillées et ne pas inonder votre van à la moindre sortie.
  • Une lampe frontale : pour nous, c’est vraiment un indispensable dans notre quotidien en van quand il fait nuit tôt.

On espère que cet article vous aidera à préparer votre voyage en van pendant l’hiver. Vous pouvez retrouver par ici nos meilleures expériences à vivre en Norvège en hiver.

Cet article contient des liens d’affiliation. Le prix est le même pour vous, mais si vous achetez un produit via un lien de cet article, nous touchons une petite commission grâce à vous. Une façon comme une autre de soutenir notre travail, alors merci d’avance!

N’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire si vous avez d’autres questions.

12 commentaires

  1. Superbe article et photos.
    J’avoue c’est plus pour les photos que voyager dans le nord en hivers le tente.
    Le plus gênant pour moi. Les journées extrêmement courtes.
    Comme notre van a été pensé pour y vivre longtemps même en travaillant, on a un chauffage, douche, etc. Mais les conseils pour l’entretiens du véhicule par grand froid sont top ! Je n’y aurai même pas pensé.
    Qui sait, si on se retrouve dans un gros pareil un jour, vous nous aurez évité as ennuis. Bravo

  2. Merci beaucoup pour votre article, il est top ! Ça nous donne encore des conseils pour notre voyage. Nous allons passer l’hiver là haut 😁

  3. Y’a urgence, on est venus piquer des idées! 😀 Non sincèrement bravo pour la richesse du contenu. Juste le « nu ou en sous vêtements dans le sac de couchage » difficile à croire, y’a une vidéo « C’est pas sorcier » à l’appui ou bien? ^^

  4. Juste magnifique les conseils sont top , je suis fan des pays nordique . Nous sommes allés en Laponie l’hiver dernier une pure merveille. En lisant cet article j ai vraiment envie de voir la Norvège . La question se pose est ce que c est facile de partir par ces propres moyen en plein hiver ?

    • Bonjour, oui aucun souci pour partir en autonomie 🙂 tout est très accessible même en plein hiver et nous n’avons jamais eu de souci sur la route tant que l’on est bien équipé.

Laisser un commentaire